Julien–Joseph Virey, le premier critique de Lamarck